Se tenir sur les épaules de géants

Tout a commencé en 1987, à San Francisco, en pleine crise du sida. Le projet NAMES avait pour vision de commémorer les vies des personnes qui étaient décédées du sida. Une collection de panneaux de tissu conçus à la mémoire d’individus emportés par le sida a été rassemblée, pour former un monument, qui a été baptisé AIDS Memorial Quilt [Courtepointe commémorative du sida].

En 1989, des segments de cette courtepointe ont été présentés à divers endroits, lors d’une tournée des États-Unis et du Canada. Plusieurs villes du Canada ont été hôtesses d’expositions, et ont reçu des centaines de nouveaux panneaux canadiens. Ces panneaux sont demeurés au Canada et ont formé les premières sections de notre Courtepointe commémorative canadienne du sida bien à nous.

Le Canada compte aujourd’hui parmi plus de 35 pays qui ont une Courtepointe commémorative du sida.

La Courtepointe commémorative canadienne du sida

La Courtepointe commémorative canadienne du sida se compose de plus de 600 panneaux de trois pieds par six pieds, qui ont été créés à la mémoire d’une personne décédée de causes liées au sida. Huit panneaux cousus ensemble forment un carré de douze pieds par douze pieds, qu’on appelle une section. La Courtepointe canadienne compte plus de 80 sections. Chaque section peut être étalée au sol, ou encore suspendue pour être facilement observée. Les dimensions d’un panneau sont approximativement celles d’un cercueil, ce qui ajoute à l’émotion.

Cela peut sembler difficile à croire aujourd’hui, mais au début de la crise du sida de nombreuses personnes décédées de causes liées au sida n’avaient pas de funérailles – à cause de la stigmatisation sociale, mais aussi parce que plusieurs centres funéraires et cimetières refusaient carrément de s’occuper des dépouilles des personnes décédées. En l’absence de service commémoratif ou de site de dernier repos, la Courtepointe commémorative était dans plusieurs cas le seul recours des survivants pour se souvenir d’être aimés et pour célébrer leurs vies.

En 2013, la collection a été réunie sous les auspices de la Société canadienne du sida. C’est une grande responsabilité, puisque la Courtepointe personnifie le combat des personnes qui ont péri et elle nous rappelle la lutte quotidienne des 75 000 Canadiens et Canadiennes qui vivent aujourd’hui avec le VIH.

Autres courtepointes commémoratives du sida en ligne :

États-Unis
Australie
Nouvelle-Zélande
Autriche
Pays-Bas
Courtepointe internationale
Italie
Espagne
Ajoutez la Courtepointe de votre pays à cette liste en nous envoyant un courriel à casinfo@cdnaids.ca.

LA COURTEPOINTE DANS LES NOUVELLES

PLUS D’ARTICLES